Voir Toutes Les Équipes De Rêve

Équipe de Rêve des cellules souches cancéreuses de SU2C Canada : Cibler les réseaux cellulaires et épigénétiques des cellules souches des tumeurs cérébrales

Chefs de l’Équipe

  • Peter Dirks, MD, Ph. D.
    Peter Dirks, MD, Ph. D.
    Hôpital pour les enfants malades (Hospital for Sick Children)
    Chef d’équipe
    Biographie complète
  • Samuel Weiss, Ph. D.
    Samuel Weiss, Ph. D.
    Hotchkiss Brain Institute, Université de Calgary
    Co-chef
    Biographie complète

Aperçu :

L’objectif de l’Équipe de rêve sur les cellules souches du cancer de SU2C Canada est de comprendre les anomalies des cellules souches cancéreuses présentes dans les tumeurs du cerveau, particulièrement les glioblastomes chez les adultes et les enfants, et les épendymomes de la fosse postérieure chez les nourrissons. Les membres de l’équipe travaillent à trouver les vulnérabilités dans ces cellules, à déterminer de nouveaux médicaments qui pourraient être efficaces contre ces cellules et à tester ces médicaments chez des souris de laboratoire (préclinique).

Les tumeurs malignes du cerveau demeurent mortelles et incurables. Cette Équipe de rêve se concentre sur les glioblastomes chez les adultes et les enfants, et sur les épendymomes de la fosse postérieure chez les nourrissons. Les options thérapeutiques pour les deux types de tumeurs sont limitées, laissant une issue sombre pour ces patients.

Les chercheurs ont auparavant découvert que ces tumeurs se composent d’une population relativement petite de cellules nommées cellules souches de tumeur du cerveau (CSTC). Ces cellules sont résistantes aux formes de traitement connues. Lorsque les patients subissent un traitement, ces cellules survivent et la tumeur revient en entier, causant une rechute.

Pour mieux comprendre ces cellules, l’équipe a adopté une approche en trois temps : 1) Analyser des CSTC de 70 patients à l’aide d’une technologie à la fine pointe pour révéler leur profil biologique complet; 2) Tester divers médicaments sur ces tumeurs pour trouver des candidats prometteurs; 3) Effectuer des analyses sur ces médicaments prometteurs chez des souris de laboratoire (préclinique) pour prévoir l’efficacité chez des patients humains.

En adoptant une approche multidisciplinaire, l’équipe apporte un nouveau regard sur la biologie des CSTC, offrant une voie prometteuse par laquelle résoudre un problème de longue date.

Composition de l’Équipe

Peter B. Dirks, MD, Ph . D.
Hôpital pour les enfants malades (Hospital for Sick Children)
Chef d’équipe

Samuel Weiss, Ph. D.
Hotchkiss Brain Institute, Université de Calgary
Co-chef

Cheryl H. Arrowsmith, Ph. D.
Université de Toronto
Chercheur principal

Gary D. Bader, Ph. D.
Université de Toronto
Chercheur principal

Amy A. Caudy, Ph. D.
Université de Toronto
Chercheur principal

Nada Jabado, Ph. D.
Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill
Chercheur principal

Mathieu Lupien, Ph. D.
Princess Margaret Cancer Centre
Chercheur principal

Marco A. Marra, Ph. D.
BC Cancer
Chercheur principal

Trevor J. Pugh, Ph. D.
Princess Margaret Cancer Centre
Chercheur principal

Michael Salter, MD, Ph. D.
Hôpital pour les enfants malades (Hospital for Sick Children)
Chercheur principal

Michael D. Taylor, MD, Ph. D.
Hôpital pour les enfants malades (Hospital for Sick Children)
Chercheur principal

Michael D. Tyers, Ph. D.
Université de Montréal
Chercheur principal

Wendy Marie Durigon
Jessica’s Footprint, Guelph
Advocate

Patrick Sullivan
Team Finn Foundation
Advocate

Fiona Coutinho
Hôpital pour les enfants malades (Hospital for Sick Children)
Chef de projet

Tracey Richards
Hôpital pour les enfants malades (Hospital for Sick Children)
Chef de projet


Publications
A Targetable EGFR-Dependent Tumor-Initiating Program in Breast Cancer
Savage P, Park M, et al. (2017)
Cell Reports 21, 1140–1149.

Fate Mapping of Human Glioblastoma Reveals an Invariant Stem Cell Hierarchy
Lan X, Jörg DJ, Cavalli FMG, et al. (2017)
Nature 549:227-232.

SMuRF: A Novel Tool to Identify Regulatory Elements Enriched for Somatic Point Mutations
Guilhamon P, Lupien M (2018)
BMC Bioinformatics. 19(1):454.