Voir Toutes Les Équipes De Rêve

Équipe de Rêve du cancer du sein métastatique de SU2C Canada: Cibler la transcription de l’ARNm pour traiter efficacement le cancer du sein métastatique

Chefs de l’Équipe

Aperçu :

Cette Équipe de Rêve étudie une nouvelle façon de traiter le cancer du sein métastatique qui consiste à interrompre la capacité des cellules cancéreuses du sein de fabriquer les protéines dont elles ont besoin pour se propager de manière agressive aux organes situés au-delà du sein. Le nouveau traitement, mis à l’essai pour la première fois sur des humains, s’attaque au processus permettant au cancer du sein de passer d’un problème localisé à une maladie potentiellement mortelle. En cas de succès, ces travaux permettront une nouvelle approche du traitement du cancer du sein métastatique.

De grands progrès ont été réalisés dans le traitement du cancer du sein, et une maladie qui demeure localisée au sein peut être traitée avec succès dans la plupart des cas. Cependant, aucun traitement curatif n’est encore disponible pour le cancer du sein avec métastases, ou s’étendant jusqu’aux poumons, aux os ou à d’autres organes. Le cancer du sein métastatique découle en partie de la production incontrôlée de protéines par les cellules cancéreuses. Cela se produit lorsque le mécanisme cellulaire de base qui transforme les instructions génétiques en protéine efficace devient dysfonctionnel et produit de manière agressive une matière dont les cellules saines n’ont pas besoin.

L’Équipe de Rêve teste un nouvel inhibiteur à petite molécule des kinases MNK1 et MNK2, deux enzymes qui sont des régulateurs clés du processus de transcription de l’ARN messager (ARNm). Cet inhibiteur agit contre les protéines nécessaires au comportement agressif et métastatique et peut également aider le système immunitaire de l’organisme à combattre le cancer. L’agent testé, eFT508 (tomivosertib), est connu pour inhiber le processus de transcription, mais n’a pas encore été appliqué au cancer du sein métastatique. Cette première étude chez l’humain consiste à administrer ce nouveau traitement à des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique pour lesquelles le traitement standard n’a pas été efficace, dans l’espoir d’arrêter ou de ralentir le processus métastatique.

Scientific Abstract (PDF)
Team Progress Updates (PDF)

Composition de l’Équipe

Nahum Sonenberg, Ph . D.
Université McGill
Chef d’équipe

Michael Pollak, MD
Institut de recherches cliniques Lady Davis
Co-chef

Poul Sorensen, MD, Ph. D.
University of British Columbia
Chercheur principal

Lynne-Marie Postovit
University of Alberta
Chercheur principal

Vuk Stambolic
Université de Toronto
Chercheur principal

Lynn Gentile
Fondatrice et directrice du Lynn and Joe Gentile Hope Fund
Défenseurs des patients

Candace Cook
Patiente atteinte d’un cancer du sein
Défenseurs des patients

Harvey W. Smith, Ph .D.
Centre de recherche sur le cancer Goodman, Université McGill
Chef de projet


Publications
Cette équipe a commencé ses travaux au printemps 2019. Des liens vers les publications seront affichés dès qu’ils seront disponibles.